Journées d’étude du département restauration du C2RMF à Nantes le 15 et 16 novembre 2018

Nathalie Balcar, ingénieur d’études au C2RMF, a présenté l’état de ses recherches sur les archives des peintures industrielles :

« Les devis, les factures, les rapports, les interviews, les photographes ou bien encore les vidéos sont autant de supports dans les dossiers d’oeuvres qui nous permettent d’avoir accès aux informations sur leur histoire matérielle. Toutefois, il faut s’interroger sur la fiabilité et la précision des informations qu’ils contiennent. Au travers de plusieurs exemples dans le domaine des oeuvres modernes et contemporaines, il sera démontré qu’aussi précise que peut paraître une archives, par exemple la mention exacte du matériau utilisé par l’artiste ou le restaurateur, elle n’est souvent que le point de départ d’un long travail d’investigation. Tout d’abord, auprès des fabricants afin d’obtenir des informations sur la composition de leurs produits, mais ces démarches sont souvent infructueuses pour diverses raisons : secret industriel, disparition des archives notamment pour les produits qui ne sont plus sur le marché. Parfois, la documentation accessible contient des informations trop généralistes ou bien un nom, une marque qui correspond à une gamme de produits. Il faut alors poursuivre par d’autre méthode d’investigation. L’analyse chimique d’un microprélèvement de matière devient alors alors l’unique moyen d’avoir accès à la composition des matériaux, information primordiale dans un contexte d’intervention de conservation programmée sur une oeuvre. Certaines de ces expertises ont par ailleurs permis d’apporter quelques corrections et/ou compléments pour des archives parfois récentes telles qu des interviews d’artistes. A l’inverse, quelques cas présentés montreront l’apport des archives pour une interprétation plus fine des résultats d’analyses et pointeront la nécessité de constituer des bases de matériaux dûment référencés et analyés. » (Nathalie Balcar, Les Mémoires de la restauration, programme de la matinée du vendredi 16 novembre 2018, musée d’arts de Nantes/C2RMF)


Les journées d’étude précédentes étaient organisées à Nancy en 2016. Les actes sont disponibles à l’adresse suivante :

http://technologies.c2rmf.fr/c2rmf/JDNNancy_C2RMF.pdf

La communication de Gilles Barabant sur la restauration de « Construction linéaire dans l’espace n°2 » de Naum Gabo et la problématique du remplacement comme alternative à la restauration des matières plastiques sont à lire à partir de la page 63.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.