26 mai 2021 – Les Rencontres de l’ARSET (Tours) – VIe colloque : conserver le patrimoine archéologique, une convergence de spécialités

Initialement prévues pour le printemps 2020, l’Association des Restaurateurs de Sculpture de l’Ecole de Tours (ARSET) est heureuse de proposer ses VIe rencontres : une demi-journée d’étude sur le thème de la conservation-restauration des objets archéologiques.

Extraits de leur milieu d’enfouissement, les biens archéologiques sont exposés à des facteurs environnementaux nouveaux, alors qu’ils sont parfois transportés, stockés et mis en état pour étude. Chacune de ces étapes pose des défis de conservation, afin de préserver intacts le matériau et les informations, tant visuelles que scientifiques, qu’il renferme. Bien que les fondamentaux de la conservation-préventive soient mis en oeuvre par l’ensemble des acteurs en archéologie, l’intervention d’un spécialiste de la conservation-restauration s’avère souvent capitale pour faire face à ces multiples enjeux.

Abordant des expériences variées, conservateurs-restaurateurs et conservateurs du patrimoine se relaieront pour partager leurs réflexions sur les collaborations qui permettent de protéger ce patrimoine fragile et infiniment complexe.

Lien TEAMS disponible sans inscription sur http://www.arset.net/

Résumés des communications

9h20
Introduction de Clotilde Proust (conservatrice-restauratrice d’objets archéologiques)

9h30
Allier démarche scientifique et préservation du patrimoine : le rôle du conservateur-restaurateur par Silvia Païn (conservatrice-restauratrice d’objets archéologiques, service archéologique interdépartemental Yvelines/Hauts-de-Seine SAI 78-92)

La définition de la spécialisation “conservation-restauration d’objets archéologiques” mérite d’être précisée, qui façonne un professionnel “généraliste”, complémentaire de la spécialisation traditionnelle par matériau. Par ailleurs, la place du conservateur-restaurateur dans une équipe archéologique peut varier considérablement selon les institutions et les équipes, aussi bien en ce qui concerne les missions, la place dans l’organigramme et le statut du professionnel. Ces aspects sont liés aux missions précises de l’institution, aux moments auxquels le conservateur-restaurateur peut intervenir, mais aussi à la complémentarité avec d’autres rôles, tel que le gestionnaire de collections ou le spécialiste de l’étude d’un type de mobilier.

10h
Questions

10h15
Comment veiller à la conservation des monuments mégalithiques ? L’exemple d’une expérimentation de chantier-école d’élèves conservateurs-restaurateurs dans le secteur de Carnac (Morbihan) par Emilie Heddebaux (conservatrice-restauratrice d’objets archéologiques, chargée de mission “Etat des lieux des monuments mégalithiques” à l’association paysages de mégalithes (Projet Unesco) et Olivier Agogué (conservateur du patrimoine, administrateur des Monuments nationaux de Bretagne et directeur du musée de Préhistoire de Carnac.

En 2019, un partenariat entre l’association Paysage de Mégalithes et le Centre des Monuments nationaux a permis la mise en place d’un premier chantier-école sur la question de la conservation des monuments mégalithiques, proposant à des étudiantes en conservation-restauration de réaliser des constats d’état sur des mégalithes. Ce chantier expérimental a eu pour ambition d’aborder plusieurs questions : comment mettre en place une veille sanitaire sur de tels monuments ? Comment aborder des monuments aussi différents qu’un alignement de pierres dressées et l’architecture intérieure d’un dolmen ? Comment sensibiliser et faire découvrir les problématiques de la conservation des monuments archéologiques à de futurs professionnels de la conservation-restauration ? Le chantier-école a ainsi offert de riches échanges, de nombreuses données, mais a aussi permis de mesurer les limites de ce format d’observation afin de pouvoir affiner et trouver des solutions adaptées à chacun des nombreux et variés types de monuments mégalithiques.

10h45
Questions

11h
Le pavement médiéval de Saint-Martin-d’Hardinghem sauvé des eaux ! Expertises et pratiques complémentaires en conservation-restauration dans le cadre de l’archéologie préventive par Laëtitia Maggio (conservatrice du patrimoine, responsable des biens archéologiques mobiliers, service régional de l’archéologie – DRAC Hauts-de-France), Sandrine Janin-Reynaud (régisseuse restauratrice des collections archéologiques, direction de l’archéologie du Pas-de-Calais) et Laëtitia Dalmau (archéologue, direction de l’archéologie du Pas-de-Calais).

Fin 2016, lors de la fouille préventive d’un ensemble de bâtiments du bas Moyen Age identifiés comme un bien domanial appartenant aux évêques de Thérouanne sur les bords de l’Aa, deux grands ensembles de carreaux de pavement en terre cuite vernissée ont été découverts sur près de 200m2. Cette découverte est exceptionnelle, étant donné la rareté de ce type de vestiges en contexte archéologique, son ampleur inédite, en particulier dans un bâtiment civil, et la richesse du programme ornemental. Menacés par le projet d’aménagement de digues de retenue des crues et de bassins de surinondation mené par le syndicat SmageAa, les pavements ont été déposés, conditionnés et conservés dans le but d’une étude post-fouille plus approfondie au Centre de conservation et d’étude du Pas-de-Calais et d’une présentation au public. Pour sauver cet ensemble patrimonial d’exception, il a fallu agir vite et en concertation avec les différents partenaires. Cet exemple permet de mettre en exergue une collaboration fructueuse entre les équipes engagées dans l’opération : archéologues, restaurateurs, conservateurs du patrimoine, historiens de l’art, régisseurs ont chacun dans leur spécialité contribué à la dépose et à la conservation des pavements.

11h30
Questions

11h45
Les fouilles archéologiques de la grotte de Noizy par Hugues de Bazelaire (conservateur-restaurateur de sculpture)

Un château entouré de douves sèches et d’un vaste parc fut construit par l’Italien Albert de Gondi en 1576 en lisière de la forêt de Marly, au sud de la résidence royale de Saint-Germain-en-Laye. La grotte était un édifice semi-enterré construit entre deux terrasses, inspiré de l’antique, qui était tapissé intérieurement d’un somptueux décor de coquillages et de figures de plâtre en relief. Les bâtiments et le parc furent détruits au XVIIIe siècle. Le site est l’objet de fouilles archéologiques dirigées par Bruno Bentz depuis plusieurs années. Hugues de Bazelaire est intervenu par des fouilles programmées du 10 juillet au 2 août 2019, attaché à la manipulation, à la conservation-restauration des vestiges mis au jour. La voûte en cul de four d’une vaste niche, construite de silex hourdé au plâtre a été ébranlée par sa chute d’environ deux mètres lors de la démolition par sape du monument. Elle a la forme d’une conque monumentale et, fissurée, gisait sur une masse de terre sableuse assez ferme qui la portait par les bords, laissant une poche d’air au centre. Quelques éléments de ce cul de four, fortement désorganisés, ont été trouvés du côté sud, formant approximativement un carré de 40 centimètres de côté. La mission du conservateur-restaurateur fut de consolider ces éléments de décors issus de la fouille, d’accompagner les manipulations et de permettre leur sortie en réserve sans dommage. A l’issue du chantier, son rôle a également été d’encadrer les consolidations, les nettoyages et collages de petits fragments de décors séparés effectués par les fouilleurs.

12h15
Questions

12h30
Clôture par Clotilde Proust et le comité d’organisation

Ce colloque donnera lieu à une publication des interventions et des débats à la fin d’année 2021. Il est prévu d’éditer une version étendue des actes de cette journée en intégrant également des articles de spécialistes n’ayant pas pu intervenir lors du colloque.

http://www.arset.net/

https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Community/ARSET-Association-des-Restaurateurs-de-Sculpture-de-l%C3%89cole-de-Tours-1052249554854787/

https://esad-talm.fr/fr/les-etudes/la-mention-conservation-restauration-des-biens-culturels

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search