Restauration de la chapelle funéraire en pierre calcaire de la commune de Noizay (Indre-et-Loire) : étude, traitement biocide, conservation-restauration

Le 10 novembre 2021, Marion Bertrand, Chloé Enjalbert et Charlotte Tournilhac, trois étudiantes en troisième année de Licence (L3) en conservation-restauration des biens culturels (spécialité oeuvres sculptées) de l’école de Tours, présentent le résultat du chantier de restauration réalisé dans le cimetière de Noizay. Le chantier école a été encadré par Jeanne Cassier, professeure et Julie Volant, conservatrice-restauratrice de sculptures.

Cette communication a lieu dans le cadre des “Rendez-vous du patrimoine”, journée d’étude organisée tous les ans par le CESR en collaboration avec les DRAC Région Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, le Centre de restauration des Oeuvres sculptées (ESAD-TALM) et le Musée des Beaux-arts de Tours.

Le Centre d’études supérieures de la Renaissance en collaboration avec la DRAC, organise chaque année des rencontres au cours desquelles est présentée à un large public l’actualité des restaurations et de la conservation d’oeuvres et de monuments conservés en région Centre-Val de Loire et Pays de la Loire. Ces journées ont pour but de révéler la face cachée du travail mené sur le terrain par les acteurs du patrimoine (restaurateurs, conservateurs, chercheurs) de la préservation des oeuvres à leur étude et à leur valorisation.

Clichés école de Tours (@Jeanne Cassier)

Pour aller plus loin :
cesr.univ-tours.fr
INVENTAIRE GÉNÉRAL…, DUHAU Isabelle, GROUD Guénola (dir.), Cimetières et patrimoine funéraire. Étude, protection, valori­sation, Paris, Ministère de la Culture, direction générale des Patri­moines, 2020, 365 p. (Documents & Méthodes, ISSN 1150-1383 ; 12). ISBN : 978-2-11-162044-5.
https://www.culture.gouv.fr/Espace-documentation/Publications-revues/Cimetieres-et-patrimoine-funeraire.-Etude-protection-valorisation


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.